En utilisant ce site web, vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts de marketing.
Consultez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.
FERMER
Muriel Imbach

Le nom des choses

A PROPOS DU SPECTACLE

Pourquoi une table s’appelle une table ? Pourquoi ça s’appelle comme ça et pas autrement ? Qu'est-ce que ça ferait si elle s’appelait oreille et que tou tle monde doive s’asseoir autour de l’oreille ? Dans ce spectacle, Muriel Imbach joue avec notre langage, ses capacités d’illustration et de création. Elle renomme les objets afin de les métamorphoser pour comprendre la relation entre l’idée d’une chose et sa réalité.

Catégorie

Théâtre

Dates
Heure

14.2.2023

-

-

16.2.2023

14.2.2023

-

16.2.2023

14.02 à 14h30

15.02 à 10h00 & 17h00 / 16.02 à 10h00 & 14h30

Durée

1h

Public

tout public

Type

Est-ce qu’avant c'était le chaos ? Est-ce que toutes les choses avaient un nom ? Est-ce qu'elles savaient à quoi elles servaient déjà ? Est-ce que quelqu'un est venu et a dit : Toi ! Tu vas ’appeler : ballon ! Et tu serviras à égayer les anniversaires des enfants ! Toi, tu vas t’appeler poire ! et tu serviras à nourrir les hommes… et aussi un petit peu les vers ! Etc… jusqu’à ce que toutes les choses aient un nom et une utilité ?

Cette création s’inscrit dans la suite des projets alliant philosophie et théâtre portés par la compagnie. Après le sens de la vie dans Le Grand Pourquoi, la question des genres dans Bleu pour les oranges, rose pour les éléphants et A l’envers à l’endroit, notre rapport au temps dans Les Tactiques du Tic Tac, ce cinquième volet tout public poétise une réflexion à hauteur d’enfant et d’adulte autour du langage.

Fascinée par l’apprentissage et l’évolution du langage chez les enfants, Muriel Imbach souhaite jouer de son art de la mise en scène à partir de cette question fondamentale : quel est le rapport entre le nom des choses et leur réalité ?

Pour un.e enfant, acquérir du vocabulaire, c’est découvrir le monde et ses possibilités. Le langage, c’est l’accès à la pensée, au pouvoir aussi, et bien sûr à la communication et la compréhension de l’autre.

« Pourquoi ça s’appelle comme cela ? ça veut dire quoi ? »...

Pour nous, adultes, parler, s’ exprimer, connaître les mots et leurs sens sont devenus tellement ancrés que nous avons perdu cette capacité d’étonnement, que nous ne réfléchissons plus à l’origine et aux liens entre les différents éléments, leur appellation et la substance concrète qui nous entoure.

 

Mais comment demander, souhaiter, comment dire le monde et le transformer sans trouver, posséder, maîtriser les bons mots?

 

Dans ce spectacle, Muriel Imbach expérimente les ressources de notre langage, ses capacités d’illustration et de création. Elle cherche à malaxer sans réserve les mots, elle essaie de revenir aux racines de la langue, elle joue avec leur sens et renomme les objets afin de les métamorphoser, elle tente de comprendre la relation entre l’idée d’une chose et sa réalité...

DistriBution

Mise en scène et direction artistique Muriel Imbach

Au plateau Coline Bardin, Pierre-Isaie Duc, Cédric Leproust, Fred Ozier et Selvi Pürro

Dramaturgie et collaboration artistique Adina Secretan

Scénographie Neda Loncarevic

Création lumière Antoine Friderici

Création costumes Isa Boucharlat

Création son Charlotte Vuissoz

Régisseur tournée David Baumgartener et Stéphane Le Nédic

Directrice de production et de diffusion Joanne Buob

Chargée de communication Catia Bellini

Avec  la précieuse collaboration de l’association proPhilo et plus spécialement de Giorgia, Isabelle, Claire et Laëtitia, des maître·sse·s et des classes 4, 5, 6 et 8P participantes de Vevey, Nyon et Genève, d’Agustin  Casalia (philosophe), de Pascal Gygax (psycholinguiste), de Paulin  Jaccoud, de Laure Szalai (architecte), de Nicolas Knobil (interprète), de Gautier Teuscher, de Melvin et Timo.

Soutiens

Ville de Lausanne, Canton  de Vaud, Loterie romande, Pro Helvetia - Fondation suisse pour la  culture, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Jan Michalski, Corodis,  Pour-cent culturel Migros, SIS - Fondation suisse des artistes  interprètes.

Muriel Imbach bénéficie de contrats de confiance avec l'État de Vaud (21-24)  et la Ville de Lausanne (22-25) | Muriel Imbach est artiste associée à  l'Usine à Gaz - Nyon (21-24)

Production

Cie La Bocca della Luna

CO-PRODUCTION

Comédie de Genève, Théâtre Le Reflet - Vevey, Usine à Gaz - Nyon

découvrir d'autre spectacle

DIEstinguished

découvrir
explorer